Thursday, July 12, 2012

Camp Curriculum


I'm not actually expecting anyone to read all of this, as it is very long and in a foreign language. Nevertheless, I wanted to give you guys another example of work here, since public health is often too abstract. This is the camp curriculum I adapted and translated from the "Training of Trainers" manual from Y-PEER. The school director is hoping to do it this fall or winter. I called the program "Protegeons-nous" which sounds way better in French than its English translation (Lets' Protect Ourselves).


 
Rational

« Dites-moi…je oublie, montrez-moi…je me souviens, impliquez-moi...je comprends »
 

Objectifs du camp

1.     Eveiller l’intérêt et la motivation au sujet de la santé et la responsabilité de soi chez les adolescents.

2.     Équiper les adolescents avec les habiletés, la connaissance, et les ressources de mener une vie saine.

Théories pour le changement de comportement


1.     La théorie de l’apprentissage social
·      Basée sur l’idée que les gens apprennent par…
o   L’expérience directe
o   Les observations et l’imitation du comportement des autres personnes avec lesquelles on s’identifie
·      Comment utiliser ?
o   Les jeux de rôle
§  Exemple : les adolescents observent leurs pairs refusent les rapports sexuels non protégés, et par conséquence, ils ont la confiance de faire la même chose



2.     La théorie de la diffusion des innovations
·      Basée sur l’idée que l’influence sociale joue un rôle important dans le changement de comportement
·      Les chefs ou les gens influents dans la communauté ou un groupe peuvent influencer le comportement des autres en changeant leurs propres comportements
·      Comment utiliser ?
o   Soyez sur d’impliquer les adolescents, les professeurs, etc. influents dans le programme ou le formation



3.     La théorie de l’apprentissage participative
·      Basée sur l’idée que ceux qui sont affectés par le problème doit avoir la participation complète pour assurer le changement du comportement
·      Comment utiliser ?
o   Menez et aidez les adolescents à trouver eux-mêmes les moyens de résoudre les problèmes au lieu de donner les résolutions



4.     Le modèle IMHR (Information, Motivation, Habileté, Ressources)
·      Basée sur l’idée qu’il faut adresser le Quoi, le Pourquoi, le Comment, et le Où pour réussir à résoudre les problèmes de la santé
·      Comment utiliser ?
o   Aidez les adolescents à penser aux tous les éléments du problème afin d’identifier une résolution compréhensive et complète





Plan pour les sujets abordés dans le curriculum

Jour 1
Jour 2
Jour 3
Jour 4
Introductions et règles de base
Introductions et rappel
Introductions et rappel
Introductions et rappel
Pré-test
Jeu : défi des IST

Activité : les habiletés pour la vie
Activité : l’arbre des problèmes
Activité : êtes-vous prudent avec votre santé ?
Activité : genre ou sexe ?
Jeu de rôle : dit non
Orateur invité : un jour dans ma vie
Pause déjeuner
Pause déjeuner
Pause déjeuner
Pause déjeuner
Activité : exploration des valeurs et des attitudes
Jeu de rôles : démonstration des préservatifs
Activité : vivre avec VIH
Activité : promène de pouvoir
Jeu de rôles : êtes-vous prêt pour les rapports sexuels ?
Activité : exploration des valeurs par rapport aux rapports sexuels
Jeu de rôle : je suis avec toi
Post test
Conclusion et réflexion sur les jeux de rôles
Conclusion et réflexion
Conclusion et réflexion
Conclusion et réflexion






Joueurs Importants :
1.     Chef du groupe
2.     Assistant du chef
3.     Participants
a.     Equipe des réactions
4.     Evaluateur/stagiaire de la santé publique
5.     Orateur invité




Matériaux :
1.     Pré test, post test, et questions pour le « défi des IST »
2.     Certificats
3.     Trois ballons
4.     Tableau noir et craie
5.     Feuilles de papier
6.     Un seau


Jour 1
v Les introductions et l’explication des objectifs du camp
o   Tout le monde se présente.
§  L’activité : « Passer le ballon »
·      Le but de l’activité est d’apprendre les noms de tous les participants et de commercer à aborder le thème du travail de l’équipe. 
·      Tout le monde se tient debout dans un cercle. Une personne commence avec le ballon ; elle dit le nom d’une autre personne et lui passe le ballon. On continue comme ça et petit à petit on ajoute les autres ballons. Comme ça le jeu devient plus compliqué et plus amusant ! 
o   Le chef introduit les objectifs du camp.
o   Les participants partagent leurs objectifs et leurs attentes pour le camp
o   La sélection de « l’équipe des réactions »
§  Apres chaque séance, l’équipe collecte les réactions de chaque participant et présente les résultats avant la prochaine séance.

v Etablir les règles de base
o   Le chef et les participants décident sur les règles de base
§  Les exemples :
·      Le respect réciproqueàécouter les gens qui parlent ; ne moquez pas des autres
·      L’intimité et la confidentialité
·      La participation active mais volontaire
·      Autres ?

v L’activité : Etes-vous prudent avec votre santé ?
o   Les objectifs :
§  Encourager les gens de se réfléchir à comment les gens peuvent agir dans une façon qui ne mène pas à la santé.
§  Augmenter la compréhension des participations au sujet de comment quelques fois la connaissance et le comportement ne vont pas ensemble.

o   Le processus :
§  Chaque personne se tient debout pendant que le chef lit quelques phrases. Tout le monde écoute, est si vous n’êtes pas d’accord avec la phrase, vous vous assiégez. Si la phrase applique à vous, vous restez debout. Si vous devez vous asseoir, vous ne pouvez pas vous lever, sauf à la fin du jeu. Quand le chef finit avec les phrases ou si tout le monde est déjà assis, le jeu est fini.

o   Les phrases :
§  Je vais chez le médecin quand j’ai la fièvre.
§  J’ai tout mes vaccins (si la personne ne sait pas, elle doit s’asseoir).
§  Je mange les repas équilibrés, c’est à dire, un repas qui contient la protéine, les fruits, les légumes, etc.
§  Je fais du sport régulièrement.
§  Je dors sous une moustiquaire.
§  Je ne fume pas.
§  Je ne bois pas d’alcool en excès.

o   La réflexion :
§  Demandez aux participants comment les phrases sont similaires.
§  Si personne ne réponde, indiquez que toutes les phrases sont les choses qui sont liées avec la santé.
§  Montrez que même si on sait que les choses sont bonnes ou mauvaises pour la santé, on ne change pas notre comportement. Quelque fois la connaissance n’est pas assez pour mener une vie saine.

v L’activité : Influences, attitudes, et valeurs
o   Les objectifs :
§  Réfléchir à ce qui nous influence dans notre vie et comment ces influences créent nos attitudes et nos valeurs.
§  Comprendre comment nos attitudes et nos valeurs peuvent avoir une influence sur notre santé.

o   Le processus :
§  Demandez aux participants de se réfléchir sur les influences dans leurs vies et de les partagent avec le groupe.
·      Exemples :
o   Ma religion
o   Ma famille
o   Mes amies
o   Le media
o   Les stars
o   Autres ?
§  Demandez aux participants comment chaque influence peut avoir une influence positive et négative sur la santé.
§  Demandez aux participants de se réfléchir aux valeurs dans leurs vies
·      Exemples :
o   La famille
o   Les amies/la popularité
o   Les études
o   L’argent
o   La santé
o   La religion
o   Autres ?
§  Demandez aux participants comment chaque valeur peut avoir une influence positive et négative sur la santé.
§  Demandez aux participants comment les influences dans la vie créent les valeurs.

v Le jeu de rôle
o   Le thème : Etes-vous prêt(e) pour les rapports sexuels ?
§  Les autres thèmes possibles :
·      Un ami se vante qu’il était ivre ce weekend et il s’est couché avec une fille mais il a oublié beaucoup des détails à cause de l’alcool. Il vous dit que vous devez sortir avec lui.
·      Ton copain veut avoir les rapports sexuels sans un préservatif.

o   L’objectif : montrer aux participants comment les influences des autres peuvent créer ou changer vos opinions sur les rapports sexuels.

o   Le processus :
§  Divisez les participants dans deux groupes, peut être un groupe des filles et un des garçons.
§  Dites à un groupe de choisir une influence (par exemple les parents) et de montrer comment cette influence peut être positive par rapport au commencement des rapports sexuels.
§  Dites à l’autre groupe de choisir une influence (par exemples les medias) et de montrer comment cette influence peut être négative par rapport au commencement des rapports sexuels.

o   La réflexion :
§  Quand les deux sketchs sont finis, retournez au grand groupe et demandez aux participants :
·      Comment est-ce que vous sentez quand vous êtes avec une personne qui ne partage pas vos valeurs ?
·      Comment est-ce que vous pouvez rester fidèle aux vos valeurs en face de quelqu’un qui n’est pas d’accord avec vous ? Qu’est-ce que vous pouvez faire ?

v La conclusion et la réflexion
o   Pour quoi est-ce qu’on fait les jeux de rôles ?
§   D’abord, demandez aux participants pourquoi est-ce qu’ils pensent qu’on fait les jeu de rôles. Si personne ne répond, donnez ces raisons :
·      Fournir l’information
o   Exemple : si le sketch s’agit d’utilisation des préservatifs, il faut ajouter pourquoi on utilise les préservatifs.
·      Stimuler la motivation
o   Si quelqu’un vous dites que vous pouvez tomber enceinte si vous n’utilisez pas un préservatif, c’est différent de si vous jouez ce rôle et comprendre comment une grossesse et un enfant peut changer votre vie.
·      Développer les habiletés
o   Exemple : vous pouvez apprendre comment on négocie l’utilisation d’un préservatif, comment on refuse les rapports sexuels non protégés, comment on résoudre les problèmes de la santé, etc.
·      Créer les liens avec les ressources
o   Exemple : si le sketch s’agit des préservatifs, on peut aussi dire aux participants où on peut acheter les préservatifs.
Jour 2
v Les introductions et le rappel
o   Le chef introduit les sujets.
o   L’équipe des réactions partage les réactions du groupe.
o   L’activité : le moustique pique...
§  Tout le monde s’assis dans un cercle, mais une personne reste debout au milieu du cercle. La personne dit « la moustique pique…. » et ajoute quelque chose qui s’applique à elle. Par exemple, elle peut dire « la moustique pique ceux qui ont le cheveux tressé. » Tous les gens avec le cheveux tressé doit se lever et changer de place pendant que la personne au milieu cherche une place de s’assoir aussi. Comme ça, une personne va manquer la place et maintenant elle est au milieu du cercle. Le jeu continue comme ça jusqu'à tout le monde était au milieu.


v  L’activité : défi des IST
o   L’objectif : partager l’information sur les IST dans une façon amusant et intéressant.

o   Le processus :
§  Divisez le groupe dans deux ou trois équipes et dites à chaque équipe de choisir un nom et une personne qui parle.
§  Commencez à demander les questions sur les IST une équipe à leur tour.
§  L’équipe peut parler entre eux, mais seulement une personne peut donner la réponse.
§  Si la réponse est vraie, l’équipe gagne un point. Si c’est fausse, une autre équipe peut « voler » la question. Si cette équipe réponde correctement, elle reçoit deux points.
§  Continuez et donnez les réponses correctes à la fin qui personne ne les sait. Permettez le temps pour discuter après la fin de jeu.


v L’activité : genre ou sexe ?
o   L’objectif :
§  Aider les participants à comprendre la différence entre « genre » et « sexe. »
§  Se rendre compte des stéréotypes du genre.

o   Le processus :
§  Sur le tableau noir, dessinez trois colonnes et étiquetez la première colonne « femme. »
§  Demandez aux participants de donner les caractéristiques, les capacités, les rôles etc. qui sont associés avec les femmes. Assurez qu’ils donnent l’information sur la santé sexuelle et reproductive, les caractéristiques biologiques, et les choses positives et négatives.
§  Etiquetez la troisième colonne « homme » et demandez aux participants de faire la même chose.
§  Maintenant, inversez les étiquettes des deux colonnes. La colonne « femme » dit maintenant « homme » et vice versa.
§  En suivant chaque caractéristique, demandez aux participants si un homme peut porter ce caractéristique. Mettez les caractéristiques qui ne sont pas interchangeables dans la colonne au milieu.
§  Discutez chaque terme/caractéristique.

o   La réflexion :
§  Expliquez que les caractéristiques de « sexe » sont les choses biologiques, et les caractéristiques de « genre » font partis de notre interprétation culturelle, religieuse, sociale, etc.
§  Expliquez que beaucoup des choses influencent notre idée des rôles de genre, comme les medias, la famille, etc.
§  Demandez aux participants comment les rôles de genres peuvent être préjudiciable à la santé.


v Le jeu de rôle : la démonstration des préservatifs 
o   L’objectif : comprendre comment les rôles de genre influencent les rapports sexuels.

o   Le processus :
§  Choisissez une fille et un garçon et leur demandez de agir comme s’ils sont le genre opposé. Leur donnez ce scenario : votre partenaire sexuel applique mal le préservatif. Comment est-ce que vous pouvez lui montrer comment ça se fait ?

o   La réflexion :
§  Demandez aux joueurs de décrire comment ils se sentaient comme genre opposé.
§  Demandez au groupe entier de décrire leurs observations.
§  Montrez comment les préservatifs doivent être appliqué en utilisant un modèle.
§  Répondez aux questions sur les préservatifs si les participants les posent.


v L’activité : une exploration des valeurs personnelles par rapport aux rapports sexuels
o   L’objectif : une exploration des valeurs.

o   Le processus :
§  Sur le tableau noir, dessinez quatre colonnes et écrivez une phrase suivante sur chaque colonne :
·      Pourquoi est-ce que les jeunes gens ont les rapports sexuels ?
·      Quelles sont les raisons pour lesquelles on attend ou s’abstinent des rapports sexuels ?
·      Pourquoi est-ce qu’on doit se protéger pendant les rapports sexuels ?
·      Quelles sont les alternatives des rapports sexuels ?
§  Divisez les groupes dans quatre équipes.
§  Chaque équipe a 5 minutes de remplir leur colonne en répondant à la question.
§  Apres les 5 minutes, l’équipe passe à l’autre colonne et fait la même chose, sauf la nouvelle équipe ne peut pas répéter ce que l’autre équipe a écrit.
§  Apres que chaque équipe a remplit chaque colonne, commencez la réflexion et la discussion.

o   La réflexion :
§  Demandez aux participants d’évaluer les listes.
·      Qu’est-ce qui manque ?
·      Est-ce que quelques raisons sont meilleures qu’autres ?
·      Quels conseils est-ce que vous pouvez donner à votre frère ou ami qui veut commencer les rapports sexuels ou qui ne veut pas utiliser la protection ?

v La conclusion et la réflexion



Jour 3
v Les introductions et le rappel
o   Le chef introduit les sujets.
o   L’équipe des réactions partage les réactions du groupe.
o   Activité : « passez le masque »
§  Tout le monde se tient debout dans un cercle. Une personne commence à faire « un masque, » c’est a dire, une expression faciale simple ou amusante. Cette personne tourne vers la personne a côté, et cette personne doit essayer de faire la même expression. Cette personne tourne vers la prochaine personne en faisant une nouvelle expression. La troisième personne doit essayer de faire la même expression et le jeu continue jusqu'à la dernière personne.


v L’activité : l’introduction aux habiletés pour la vie
o   L’objectif : aider les participants à identifier quelles sont les habiletés de la vie et pourquoi elles sont utiles.

o   Le processus :
§  Divisez le groupe dans trois petits groupes et demandez à chaque groupe de discuter la question suivante : « Quelles sont les habilités de la vie ? »
§  Après 5 ou 7 minutes, donnez une des questions suivantes à chaque groupe pour discuter :
·      Qui peut enseigner les habilités de la vie ?
·      Où est-ce qu’elles peuvent être enseignées ?
·      Comment est-ce qu’elles peuvent être enseignées ?
§  Après la discussion en petits groupes, demandez à chaque groupe de donner leurs réponses et commencez une discussion avec le group entier.
§  Après que tout le monde donne leurs réponses, donnez la définition suivante :
·      Une habileté de la vie : les habiletés pour le comportement positif et adaptif qui permettent aux individus de s’occuper des exiges et des défis de la vie quotidienne.
§  Demandez aux participants de discuter comment la définition marche avec ou ne marche pas avec les réponses qu’ils ont données.

v Le jeu de rôle : « dit non »
o   L’objectif : aider les participants à se développer l’habileté de s’affirmer dans les situations non sexuelles.

o   Le processus :
§  Demandez aux participants de penser à une situation où un ami vous demande de faire quelque chose que vous ne voulez pas faire.
·      Exemples :
o   Un ami vous défi de voler quelque chose d’un magasin
o   Un ami vous défi d’essayer une drogue
§  Demandez à deux personnes d’animer un de ces exemples.

o   La réflexion :
§  Discutez dans le groupe comment la personne a dit « non » à son ami.
§  Demandez aux animateurs comment ils se sentaient en jouant ces rôles, spécifiquement, comment celui qui a dit non se sentait. Est-ce que c’était facile ?
§  Demandez au groupe de penser aux autres moyens de dire « non. »
·      Exemples :
o   Refuse poliment
o   Donne une raison pour le refus
o   Quitte la situation
o   Donne une alternative
o   Dit que tu n’es pas d’accord
o   Prend l’offensive
o   Evite la situation
§  Demandez au groupe de penser à comment ces moyens peuvent marcher avec un partenaire sexuel et animez cette situation.

v L’activité : « vivre avec… »
o   L’objectif : comprendre plus en profondeur ce que les gens éprouvent quand ils font le teste VIH.

o   Le processus :
§  Dites aux participants qu’on va faire un exercice visuel pour essayer d’imaginer comment vous allez sentir quand vous faites le teste VIH.
§  Passez un seau avec les morceaux de papier des couleurs différents. Chaque personne prend un morceau.
§  Demandez aux participants de fermer les yeux. Dites la suivante :
·      Imagine que tu es au lit. C’est l’heure de te réveiller, mais tu as mal partout : les douleurs, les frissons, peut être la fièvre. Tu décides d’aller voir le médecin.
·      Tu arrives à l’hôpital et décrit tes symptômes à l’infermière. Quand tu vois le médecin, il te dit que c’est rien et te donne le paracétamol.
·      Tu quittes l’hôpital, mais pendant le retour chez toi, tu te rappelles que tu n’as jamais vérifié ton statut VIH. De plus, l’été dernier pendant les vacances tu as eu les rapports sexuels sans un préservatif. Tu décides de retourner à l’hôpital le lendemain pour faire le teste.
·      Le lendemain matin tu arrives à l’hôpital. Tu attends quelques heures et finalement tu vois un médecin qui te demandes les questions sur votre statu de santé, surtout ton statut sexuel. Il te pique et ça fait mal. Il te dit de retourner dans deux jours pour le résultat.
·      Le temps passe lentement, mais finalement c’est le jour du résultat. Tu prends le taxi encore une fois pour l’hôpital. Tu t’assoies dans la salle d’attente. Tu commences à transpirer et ton cœur batte fortement.
·      Finalement, le médecin t’appelle. Tu entres dans le bureau et t’assoies.
·      Maintenant tu peux ouvrir les yeux. Si tu as un morceau de papier [couleur] tu es séronégatif. Si tu as un morceau de papier [couleur] ton teste était peu concluant. Si tu as un morceau de papier [couleur] tu es séropositif.

o   La réflexion :
§  Rappelez les participants de se souvenir des règles de base et que comme c’est un exercice sensible, qu’il faut être prudent.
§  Demandez aux participants de partager ce qu’ils éprouvaient pendant l’exercice.
§  Demandez aux participants si l’expérience ou les émotions peuvent être pareils pour quelqu’un qui : fait le teste pour la grossesse, etc.

v Le jeu de rôle : « je suis avec toi »
o   L’objectif : pratiquer convaincre ou soutenir un ami qui a peur de faire le teste, qui reçoit un résultât positif, et qui reçoit un résultât négatif (pour le VIH ou pour une grossesse).

o   Le processus :
§  Choisissez trois pairs des gens et leur donnez les scenarios écrit en haut.

o   La réflexion :
§  Demandez aux participants de donner leurs opinions sur les conseils donnés ou les méthodes utilisés dans le sketch.
§  Demandez si les participants ont les autres moyens de conseiller un ami.

v La conclusion



Jour 4
v Les introductions et le rappel
o   L’équipe des réactions partage les réactions du groupe
o   Activité :
§  Laissez les participants inventer une activité pour commencer.

v L’activité : l’arbre des problèmes
o   L’objectif :
§  Aider les participants à identifier les causes et les conséquences d’un problème.
§  Aider les participants à identifier les solutions potentielles.

o   Le processus :
§  Sur le tableau noir, dessinez trois arbres avec les racines et les branches avec les feuilles et les fruits.
§  Sur les troncs de chaque arbre, écrivez une des phrases suivantes :
·      Pauline, 16 ans, enceinte depuis 3 mois
·      Junior, 19 ans, séropositif
·      Nina, 15 ans, vient de provoquer un avortement
§  Expliquez aux participants que si l’arbre reçoit les nutritifs suffisants par ses racines, les fruits poussent bien. Si l’arbre ne pousse plus ou si les fruits pourrirent, ça indique que sois l’arbre ne reçoit pas assez des nutritifs, sois l’arbre était empoisonné. Ce sont toujours les signes visuels qu’on constate d’abord, mais les signes visuels peuvent indiquer les problèmes sous-sol des racines.
§  C’est la même pour la vie humaine : le VIH ou une grossesse précoce sont les preuves d’un problème plus profond chez la personne.
§  Les problèmes peuvent avoir les conséquences directes et indirectes. Les conséquences sont toujours plus faciles à identifier. Par exemple, être séropositif ou être enceinte sont les conséquences de ne pas avoir utilisé un préservatif. Mais, le fait de ne pas avoir utilisé un préservatif peut être la conséquence d’un manque d’estime de soi à cause d’abuse entant qu’enfant. Une grossesse précoce à cause d’un viol peut être la conséquence des normes sociaux qui tôlèrent l’abus des femmes.
§  Divisez le groupe en trois et donnez à chaque petit groupe un scenario/arbre décrit au-dessous.
§  Demandez à chaque groupe de réfléchir sur les causes directes de chaque problème et d’écrire chaque cause sur une branche. Faites la même chose pour les causes indirectes et écrivez-les sur les racines.
§  Demandez à chaque groupe de discuter les causes qu’ils ont choisi, et puis, d’essayez de trouver les interventions ou les solutions.
§  Demandez à chaque petit groupe de présenter leur arbre aux autres groupes.

o   La réflexion :
§  Expliquez que les problèmes de santé peuvent avoir les conséquences différentes pour les hommes et les femmes selon la biologie et les normes de genre.
·      Exemple : une fille qui tombe en grossesse peut être mal vues, mais son copain peut plus facilement éviter les conséquences négatives. Elle aussi peut rencontrer les difficultés pendant l’accouchement parce que son corps n’est pas assez développé pour supporter l’accouchement.

v L’orateur invité : « un jour dans ma vie »
o   Les suggestions : un médecin qui soigne les adolescents, quelqu’un séropositif, un psychologue ou thérapeute.

o   L’objectif :
§  Partager les expériences.
§  Révéler la connaissance des ressources dans la communauté.  


v L’activité : le promène de pouvoir
o   L’objectif :
§  Elevée la conscience chez les participants au sujet des opportunités inégales dans la société.
§  Aider les participants à s’identifier avec les groupes vulnérables et marginalisés.
§  Promouvoir l’empathie envers ceux qui sont différents de vous.

o   Le processus
§  Ecrivez un du chaque caractère sur une feuille de papier :
·      Chef du village (homme)
·      Institutrice
·      Une fille handicapée, 10 ans
·      Un garçon séropositif, 17 ans
·      Une femme séropositive et enceinte, 23 ans
·      Ecolier, 13 ans
·      Écolière, 13 ans
·      Etudiant, 24 ans
·      Victime de viol, 11 ans
·      Policier (homme)
·      Médecin (femme)
·      Garçon, 15 ans, avec un père alcoolique
·      Une femme célibataire avec 3 petits enfants
·      Une femme mariée avec 3 petits enfants
·      Un père handicapé
·      Une Sœur
·      Une fille, 21 ans, qui n’a pas fait le Bac
·      Un garçon, 21 ans, qui a fait le Bac
§  Préparez une feuille de papier avec tous les caractères, mais ne la montrez pas jusqu'à la fin de l’activité.
§  Distribuez les feuilles par hasard. Dites aux participants de lire la feuille, mais de garder leur « identité » secret.

§  La partie I
·      Demandez aux participants de se mettre dans le rôle donné. Afin d’aider ce transition, lisez les questions suivantes :
o   Comment était votre enfance ? Dans quelle type de maison habitez-vous ? Quel type de boulot est-ce que vos parents faisaient ?
o   Actuellement, comment est votre vie quotidienne ? Qu’est-ce que vous faites chaque jour ? Qui sont vos amis ?
o   Où est-ce que vous habitez ? Combien est-ce que vous gagnez chaque mois ? Qu’est-ce que vous faites pendant vos temps libres ?

§  La partie II
·      Demandez aux participants de rester silencieux et de s’aligner comme au début d’une course.
·      Dites que vous allez lire une liste des phrases. Chaque fois que leur caractère est d’accord avec la phrase, ils avancent un pas. S’ils ne sont pas d’accord, ils restent. Demandez aux participants de se rappeler combien de pas ils prennent.
·      Lisez les phrases suivantes une à la fois :
o   J’achète les nouveaux vêtements quand je veux.
o   J’ai le temps et l’opportunité de regarder la télé et sortir avec mes amis.
o   J’ai les moyens d’être traité à l’hôpital.
o   Je ne suis pas en danger d’être abusé sexuellement ou exploité.
o   J’ai assisté à ou je m’attends d’assister à l’école secondaire.
o   J’ai accès à beaucoup d’information par rapport à la santé.
o   Je peut fournir à un enfant ce dont il a besoin.
o   J’ai quelqu’un dans la vie à qui je me fie.
o   Je ne suis pas isolé.
o   Je peux rapporter un cas de violence, abus, ou manque de soin d’un enfant si je l’observe.
o   Je ne suis pas en danger d’être abusé physiquement.
o   Je peux influencer la prise de décisions du niveau de l’établissement ou de la société.
o   J’ai l’opportunité de voir et parler avec mes parents.
o   Je peut s’occuper de et protéger mes enfants.
·      Après avoir lu toutes les phrases, demandez aux participants d’identifier leurs positions. Puis, demandez aux « promeneurs puissants » (ce qui sont devant) de révéler leurs caractères. Demandez aux participants derrières de faire la même chose.

§  La partie III
·      Se regroupe et demandez à chaque personne de dire combine de pas ils ont pris.
·      Menez une discussion avec les questions suivantes :
o   Comment est-ce que c’était facile de jouer le rôle ? Comment est-ce que c’était difficile ? Comment est-ce que vous avez imaginez votre caractère ?
o   Comment est-ce que vous sentiez quand vous avec pris un pas en avance ? Quand vous êtes resté ? Comment est-ce que vous sentiez quand vous avez vu les autres avançaient ? Quand vous avez constaté que les autres n’avançaient pas comme vous ?
o   Pourquoi est-ce que quelques personnes étaient devant et quelques derrière ? Quels facteurs contribuent à cette différence ?
o   Comment est-ce que le genre affecte les positions ?

v La conclusion et le post test
o   Discutez et partagez les réflexions et les impressions du camp.
o   Demandez aux participants si quelque chose dans le programme doit être changée ou modifiée.
o   Distribution des certificats.

No comments:

Post a Comment